1918 – Retour sur une pandémie

La grippe espagnole de 1918 fait partie des pandémies les plus sévères de l’histoire. Elle dura 2 ans, en 3 vagues de contamination avec 500 millions de personnes infectées, elle causa entre 20 et 50 millions de décès dans le monde selon l’institut Pasteur, et peut-être jusqu’à 100 millions selon certaines réévalutions récentes. En France, une étude fait état de 240 000 morts dont 33 000 dans l’armée .

Les actions furent variées selon les pays, ce fut l’occasion de déployer certains gestes barrières : lavage de mains, interdiction de cracher dans la rue, port du masque, mise en quarantaine, interdiction d’attroupement, fermeture des écoles, interdiction des services religieux et des divertissements publics, etc.

En France, les premières décisions coercitives sont prises en automne 1918. L’État publie alors des circulaires invitant les préfets à prendre des mesures d’hygiène contre la propagation de l’épidémie : fermer les écoles et théâtres, éviter les rassemblements, désinfecter les transports, etc. Leur mode d’application concrète est laissé à l’initiative des préfets et des municipalités.

La quarantaine mise en place à l’époque était également difficilement supportée par les populations. D’ailleurs, la fin du premier confinement donna lieu à des scènes de liesses qui furent probablement le point de départ de la 2ème vague…

Selon les estimations des historiens et des scientifiques, des pandémies de grippe se dérouleraient en moyenne 3 fois par siècles. Cependant cette moyenne augmente de plus en plus.

N’oublions pas cependant que la pandémie reste bien moins meurtrière que la 1ère guerre mondiale qui a coûté, dans son ensemble la vie à 18 600 000 personnes, y compris les victimes civiles, et en grande majorité en Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *